Mesures COVID, levée des restrictions au 30 juin : décryptage

Un décret est paru hier, fixant les règles sanitaires à appliquer désormais. Voici quelques précisions pour y voir plus clair :

Rassemblements, Manifestations extérieures

La limite à 10 personnes est levée. Seules les mesures barrières restent d’actualité : l’article 1 du décret, précise que ces mesures doivent être encore appliquées « en tout lieu et en toutes circonstances ».
Le port du masque sera obligatoire quand le nombre de spectateurs est inférieur à 1 000, pour les événements sans pass sanitaire. Pour les événements où le pass sanitaire sera en vigueur, le port du masque ne sera pas obligatoire mais restera recommandé.
Tous les rassemblements doivent être organisés de manière à permettre le respect des mesures barrières. Pour les manifestations sur la voie publique soumises à autorisation préfectorale, les organisateurs devront ajouter à leur demande d’autorisation les mesures qu’ils mettent en œuvre pour garantir le respect des gestes barrières. Les préfets gardent la possibilité, en fonction des circonstances locales, d’interdire un rassemblement ou une manifestation.

Transports collectifs

Le masque reste obligatoire dans les bateaux, trains, avions, bus, cars, tramways, métros, etc., pour toutes les personnes de onze ans ou plus, ainsi que dans les stations, gares, aéroports, points d’arrêt.
En revanche la jauge à 65% dans certains transports est levée.

École

La distanciation d’un mètre « ou d’un siège »  reste de mise, en intérieur, dans les écoles élémentaires. En maternelle, la distanciation ne s’impose pas entre élèves d’un même groupe mais entre les élèves de groupes différents.
Le port du masque est également obligatoire pour les enfants de plus de six ans, dans les espaces clos.

Depuis le 17 juin, le port du masque n’est plus obligatoire à l’école dans les espaces extérieurs, notamment lors des récréations.

Commerces et marchés

Levée des jauges, le nombre de personnes accueillies est à nouveau illimité 
Concernant les marchés, ouverts ou couverts, le masque reste obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus uniquement dans les marchés couverts. Cela s’applique aussi aux foires, expositions et salons, ainsi qu’aux fêtes foraines.

Le préfet peut toujours fermer un marché, « après avis du maire », si son organisation ne permet pas l’application des mesures barrières.

Établissements recevant du public

Les restrictions sur les établissements recevant du public (ERP) sont levées, sauf décision du préfet, qui peut toujours, « en fonction des circonstances locales », restreindre ou réglementer l’accès à ces établissements, voire les « fermer provisoirement ».

Restaurants et bars

Seul le service au bar reste interdit et chaque client doit avoir une place assise. En revanche, plus de jauge, ni en intérieur ni en extérieur, et plus de limite aux tablées.
Le masque reste obligatoire, dans ces établissements, pour le personnel, et pour les clients « lors de leurs déplacements ».

Établissements sportifs

Obligation de garantir le respect des gestes barrières. Plus de jauge, plus de distance minimale d’un siège entre les personnes. Les établissements d’activités physiques et sportives (salles de sport notamment) peuvent désormais accueillir du public sans restriction. La fermeture des vestiaires collectifs est levée.

Enseignement artistique

Dans les établissements d’enseignement artistique, dont les conservatoires, toutes les restrictions sont levées : ceux-ci peuvent maintenant accueillir les élèves et le public pour toutes les disciplines, y compris les chorales, jusqu’à présent interdites.

Salles de concert et de spectacle

Respect des gestes barrières et port du masque en l’absence d’application du pass sanitaire

Levée presque totale des jauges pour les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles, chapiteaux, tentes et structures. La seule jauge qui reste en vigueur est la limitation à 75 % du public accueilli dans les salles pour les concerts debout.

Pour tous les événements rassemblant plus de 1000 personnes, la présentation du pass sanitaire est obligatoire et, dans ce cas, le port du masque n’est plus imposé pendant l’événement.

Musées et bibliothèques et établissements de culte

A part le port du masque et les gestes barrière, il n’y a plus de restriction à compter de ce jour dans les musées et bibliothèques.

Discothèques

À ce jour, les discothèques restent fermées. Elles devraient rouvrir le 9 juillet, avec présentation du pass sanitaire obligatoire à l’entrée.

 

 

jeudi 1 juillet 2021