La lettre du Maire – septembre 2020 n°67

Chères Saint-Clairoises, Chers Saint-Clairois,

Cette rentrée est particulière, puisque la COVID nous impose toujours des contraintes quotidiennes. Dans nos écoles, tous les élèves sont accueillis sur le temps scolaire, la restauration et l’accueil périscolaire sont assurés. La distanciation sociale n’est plus obligatoire dans les classes, ce qui implique que les autres mesures sanitaires soient rigoureusement appliquées : gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et enfants de plus de 11 ans, mais aussi nettoyage minutieux et aération fréquente des locaux. Je souligne et remercie l’engagement de chaque agent communal dans ces actions. Dans l’hypothèse où la situation sanitaire exigerait des mesures plus strictes, du fait d’une circulation active du virus, un plan de continuité pédagogique sera mis en place pour assurer l’enseignement à distance. Comme les autres communes, Saint Clair du Rhône se prépare à cette éventualité. En tant que parents, votre rôle est primordial : votre enfant ne doit pas aller à l’école si un membre de votre foyer présente de la fièvre, ou un, voire plusieurs symptômes évoquant la maladie COVID.

Du côté de la vie associative, la crise sanitaire impose aussi beaucoup de contraintes :

Pour terminer sur ce sujet des contraintes liées au virus, les salles municipales ne peuvent plus être louées aux particuliers pour des fêtes privées impossibles dans ces conditions. Et le Préfet de l’Isère a décidé, depuis le 25 août, d’imposer le port du masque dans tous les marchés, foires, brocantes, marchés aux puces…du département.

L’éclairage public fait aussi partie de nos préoccupations. Vous souhaitez, majoritairement dans vos expressions, qu’il soit éteint de 23h à 5h et nous préparons la mise en place de cette mesure qui doit prendre effet au 1er octobre. De plus, certains des 850 points lumineux de la commune sont vieillissants. 47 pannes ont été constatées lors du dernier test au mois d’août, alors qu’ils fonctionnaient tous parfaitement en novembre dernier. Si certaines de ces pannes peuvent être réparées en 48h (à condition qu’elles soient signalées), d’autres nous imposent un délai d’approvisionnement des pièces allant jusqu’à 2 mois. Ces délais n’étant pas satisfaisants, une solution consistant à pré acheter des stocks de pièces a été décidée, avec le prestataire. En parallèle, une commission sera chargée d’étudier la gestion de cet éclairage pour la rendre plus efficace, plus écologique, et plus économique.

En attendant la prochaine lettre, nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’actualité de la ville sur notre site internet, régulièrement mis à jour.

 

Nous vous souhaitons à tous une très bonne rentrée.

Le Maire, olivier MERLIN.

Télécharger la lettre complète